PARUTION DU 4 DECEMBRE 2020

— Wanaé ! S’écrie une voix rauque.

La petite fille aux yeux bruns sursaute. Qui la connaît ici ?

Elle était en pleine réflexion, se posait beaucoup de questions et n’avait pas remarqué que devant elle, se tenait debout un crapaud vert, gluant, ayant une bosse sur son œil gauche. Wanaé s’arrête et regarde cet objet, cette « matière » différente d’elle. Est-ce-que lui qui l’a appelée ?

— Bonjour, matière, dit-elle à la bête.

— Oh là toi, objet. Qui es-tu ? Je ne suis pas une matière !

— Je suis Wanaé, pas un objet ! Et toi, si tu n’es pas une matière, tu es quoi ?

— Je suis ce que je me reconnais être ! Je ne suis pas ce que les autres pensent que je suis ! Pourquoi me vois-tu telle une matière ?

Wanaé se dit : « Enfin, voilà quelqu’un d’amusant, qui semble réfléchir… comme moi. Dans ce cas, ce ne peut être une matière ! »

Profitant de ce temps de réflexion de la petite fille, le crapaud avance, tourne son œil droit comme un globe terrestre, se redresse et porte ses mains à ses hanches. Alors, de sa plus belle voix, séducteur, il regarde la jolie Wanaé et lui dit :

— Me vois-tu vraiment « matière », aussi beau que je suis ?

— À peu près comme cela, une matière que je n’arrive pas à définir ! répond la fillette.

En effet, l’enfant n’avait jamais vu ce genre de forme.